Tribulus terrestris : la plante de toutes les performances

Historique du tribulus

 

Les fruits du tribulus sont employés depuis des millénaires  en médecine traditionnelle asiatique (Chine, Japon, Corée, etc.) et en médecine ayurvédique (Inde), principalement pour traiter les dysfonctions sexuelles et l'infertilité, tant chez les hommes que chez les femmes. En Europe, le tribulus a longtemps été utilisé pour combattre l’insuffisance hormonale. En Chine, on lui prête de multiples autres vertus. On l’emploie, entre autres, mélangé à d’autres plantes pour traiter l’hypertension, les maladies coronariennes et les troubles du système urinaire, ainsi que pour stimuler la production de lait maternel.

 

Au début des années 1980, le public s’est intéressé à l'extrait de fruit du tribulus après avoir appris que les haltérophiles olympiques bulgares lui attribuaient leurs performances exceptionnelles.  

 

Amélioration des performances sportives.  Des études menées en Bulgarie au début des années 1980 auraient démontré que le tribulus fait augmenter les taux de diverses hormones stéroïdiennes, dont la testostérone, la DHEA et les oestrogènes.

 


Article suivant